Médecine esthétique : les zônes qui trahissent l’âge

Posted: avril 19, 2015 By: Comment: 0

Certaines zones du corps trahissent les adeptes de la médecine esthétique qui ont recours aux injections ou au lifting sur le visage. En effet, les mains, le décolleté et les bras affichent souvent l’âge réel de la personne. Pour éviter le contraste et garder une certaine harmonie entre le visage et le reste du corps, il existe certaines techniques adaptées à ces zones fragiles. Explications du Docteur Bruno Tantet, médecin esthétique.

Les mains

Au fil du temps, la peau des mains devient de plus en plus fine et les veines se voient par transparence. Sans oublier qu’après cinquante ans, cette peau subit des modifications pigmentaires. «Des petites taches brunes sans relief apparaissent, on les appelle, fleurs de cimetière » explique le docteur Bruno Tantet. «Mais la médecine esthétique est capable et de les enlever et de repulper la peau des mains », rappelle le médecin.

Pour effacer les taches, les dermatologues utilisent le laser, la photoréjuvénation par lumière pulsée. Compter en moyenne 100 à 150 euros par séance pour une élimination durable des taches.

Pour galber les mains, les dermatologues utilisent l’injection d’acide hyaluronique, qui va redonner de l’épaisseur à la peau. Ce traitement complet coûte environ 350 à 450 euros pour un effet qui dure 2 ans.

Pour un effet durable, il est possible de pratiquer le lipofilling. On prélève de la graisse sur la hanche et après traitement de celle-ci on la réinjecte sur le dos de la main. Cette opération vaut entre 1 500 et 3 000 euros, selon les médecins.

 

Les bras

Les années passant, les bras deviennent flasques. Si les bras ne sont pas trop abîmés, il est possible de pratiquer une lipolyse laser qui se fait sous anesthésie locale et qui permet d’obtenir une fonte graisseuse et redonne de la fermeté à la peau . La séance coûte entre 1 000 et 1 500 euros.

Mais dans le cas contraire, pour des bras vraiment marqués par le temps, iI faut réduire les amas graisseux avec la liposuccion et retendre la peau de l’intérieur avec un lifting (deux opérations qui s’effectuent sous anesthésie générale). Le coût de l’opération est estimé entre 3 000 et 4 000 euros et les résultats sont visibles pendant 10 ans.

 

Le décolleté

Le décolleté est une des zones les plus fragiles. Il est très sensible au passage du temps. Sa peau fine et pauvre en sébum protecteur subit les nombreuses expositions au soleil et les effets du vieillissement. L’épiderme se dessèche et peut afficher prématurément des plis, des ridules et un aspect fripé. «Pour réduire ces signes du temps, la mésothérapie est très efficace» explique le docteur Bruno Tantet.

La mésothérapie est une technique d’introduction directe dans le derme de substances revitalisantes au moyen de multiples injections superficielles micro dosées. Pour prévenir et traiter les méfaits du vieillissement cutané du décolleté, on utilise un mélange de deux produits: l’acide hyaluronique libre, et un complexe biologique vitaminé pour maintenir en vie des cultures cellulaires. Cette technique permet de rendre à la peau du décolleté sa fermeté et son élasticité. Le produit injecté exerce son effet entre 6 et 12 mois en fonction de votre mode de vie. Lorsque ses effets s’estompent, une séance suffit en général pour relancer une bonne hydratation de votre peau. Le prix varie en fonction de la durée de la séance et des zones à traiter, mais il faut compter environ 140 euros la séance.